OBLIGATION DE MOURIR – INEAGAUX DEVANT LES LOIS

LA DERNIERE INJUSTICE SOCIALE

Nouveau droit ou obligation ?

La sédation profonde sans nutrition ni hydratation.

« La question se pose de savoir si la demande d’euthanasie est effectivement l’ expression d’ une aspiration à une liberté nouvelle ou bien si elle n’ est que la manifestation d’une contrainte sociale à laquelle les malades se sentiraient tenus de souscrire. »

« L’euthanasie serait, selon certains, la conséquence inéluctable de la pression financière intolérable que subissent les établissements de santé. » (Droit à mourir : l’ultime injustice sociale – Robert Holcman)

Limitation ou interruption des traitements en réanimation, le jugement quant à la qualité de vie acceptable pour le patient en raison de séquelles lourdes qu’on peut craindre pour lui – cette approche relevant sans conteste de l’euthanasie.

Départ prématuré imposé par l’appréciation de la dégradation de leur état de santé.

Obstination déraisonnable de tuer

Robert Holcman présente Inégaux devant la mort - « Droit à mourir » : l’ultime injustice sociale - YouTube

« Ceux qui vivent le plus longtemps sont les catégories sociales les plus favorisées, alors si on aboutissait à la légalisation de l’euthanasie, les gens les plus exposés à cette situation serait la catégorie sociale la moins favorisée.

Ce qui est bizarre est que la revendication est faite par la catégorie sociale plus favorisée qui est la moins exposée. »