La Légende des 8 Immortels

Les personnages légendaires les plus célèbres du taoïsme sont les 8 immortels.

Conformément à la quête taoïste, ils ont percé les secrets de la nature et atteind la vie éternelle. Ces immortels affectionnaient les endroits montagneux et isolés. Chacun d'eux représente une condition différente : le militaire, le vieux, le riche, le haut fonctionnaire…

Ils vécurent individuellement ou ensembles diverses aventures, la plus célèbre est celle des « Huit Immortels traversant la mer » (ba-xian guo-hai).

En effet, les huit immortels décidèrent un jour d'aller admirer les merveilles de la mer, au cours de leur voyage et de milles aventures, ils affrontèrent le Roi-dragon et lui infligèrent une célèbre et sévère défaite.

Le terme Huit Immortals est métaphoriquement utilisé pour le bonheur. Le numéro huit est devenu chanceux d'accord à cette tradition et les personnes ou les choses dans le nombre huit sont honorés en conséquence.


Les huit immortels sont :



Zhong-li Quan, général de la dynastie Han; grassouillet, il possède un éventail lui servant à ranimer les morts.

Zhang Guo-Lao, maître taoïste, souvent représenté sur un âne blanc, avec un yugu (instrument de musique à percussion) ; il est le patron des peintres et calligraphes.



Lü Dong-bin, alchimiste taoïste, representé avec une épée comme un redresseur de torts.

Cao Guo-Jiu, oncle d'un empereur Song, representé en habits de cour et tenant à la main une plaquette de jade, insigne de sa noblesse, ou une paire de castagnettes ; il est le protecteur des acteurs.



Li Tie-guai, boiteux souvent ivre, représenté comme un mendiant boiteux avec une canne et une calebasse contenant de l'alcool. Il est le plus reconnu de Huit Immortals. La légende explique son état boiteux comme suit. Son esprit quitterait fréquemment son corps pour errer la terre et le ciel. Un jour son corps a été trouvé et pris pour mort. Il a été brûlé, d'accord à la tradition. Quand il est revenu de son voyage pour trouver son corps parti, il est entré au premier corps qu' il a trouvé ... celui d'un mendiant boiteux.

Han Xiang-zi, neveu du lettré Han Yu, représenté avec une flûte, patron des musiciens.



Lan Cai-he, mendiant excentrique, représenté vêtu d'une robe bleue, chaussé d'une seule chaussure et portant un panier de fleurs.

He Xian-gu, représentée tenant une fleur de lotus à la main.



Images :





Source :
Chine-informations.com/guide/chine-les-huits-immortels_2335.html, Asianartmall.com/8immortalsarticle.htm.


retour

à bientôt
A Bientôt !